> Accueil

ALBANIE - Au pays des aigles

Hamdi (l’un de nos chauffeurs mais aussi l’un des rares adeptes du ski de randonnée du pays).

C’est une longue course, facile techniquement, pour atteindre un col proche du sommet pour ensuite revenir jusqu’à la cime par une rampe versant macédonien. Le temps est splendide et en montant, nous avons tout loisir d’observer la belle face rocheuse, striée de couloirs…c’est par l’un de ces couloirs, dans l’axe du sommet que nous ferons la descente…
 
 
Après plusieurs jours de mauvais temps, ce sera un festival de poudreuse…ainsi qu’un réel sentiment de découvrir ces belles montagnes albanaises totalement méconnues en France. Une deuxième journée nous permettra d'explorer la rive gauche de la vallée du Khorab et de nous gaver une nouvelle fois de poudreuse. Ce massif est vraiment taillé pour le ski de randonnée !
Ilir, notre accompagnateur albanais, nous promettait monts et merveilles dans les Alpes albanaises et la vallée de la Valbona. Là encore, nous arrivons de nuit et découvrons un hôtel tout en bois au bout de la piste déneigée à 1000m d'altitude. Il y a vraiment énormément de neige dans la vallée.
 
 
Le lendemain, nous voyons enfin les montagnes...Tout autour, c'est un festival de faces rocheuses, de couloirs et de pentes toutes plus raides les une que les autres.
Sagement, nous optons pour un itinéraire facile et logique, plein est, en partant de l'hôtel, Mais, emportés par notre fougue, nous rejoignons un col puis un joli sommet à 2500m d'altitude – Rragomit – avec un final raide et technique, surplombant un couloir qui plonge dans une grande face. Au sommet, autour de nous, une profusion de cimes et vallons...mais rien de très simple à skis. Néanmoins, nous en profitions pour dresser le programme des jours à venir !
Pour notre plus grand plaisir, le temps semble définitivement avoir opté pour le soleil et durant 5 jours, nous allons découvrir et sillonner vallons, sommets et couloirs de Valbona.
 
 
Le massif nous « appartient », nous sommes ici les seuls skieurs et ne verrons nulles traces durant ce séjour. Les cartes à notre disposition (comme c'est souvent le cas dans ce type de raid) sont peu précises et permettent difficilement de trouver et choisir les passages. Le massif est raide, complexe...et les itinéraires souvent engagés voir techniques. Presque chaque jour, les crampons seront de la fête pour passer un verrou ou un final un peu raide et en neige dure...et puis les cordes aussi seront utilisées pour sécuriser un passage.
D'un jour à l'autre, nous naviguerons sur les différents versants de la vallée, jouant entre ombres-lumières...neige poudreuse ou neige transformée...faisant également quelques incursions au Monténégro, mais ce sera toujours du beau ski.
Et puis, chaque jour, nous apprendrons à découvrir les montagnards albanais, leur vie dans la vallée et profiter de leur accueil.
Chez un paysan albanais de la vallée, nous ferons une dégustation comparative de raki local (eau de vie de mirabelle) et de la mirabelle de Lorraine de ma grand-mère, succès garanti !
 
 
A l'hôtel, Misha prendra le plus grand soin de nous et sa femme nous mitonnera de délicieux plats locaux, dont le fameux bürek – un feuilleté garni de légumes.
Vous l'aurez compris, dépaysement garanti et ski grande classe au pays des aigles...à consommer sans modération !
 
 
L'Albanie pratique, par Jean-François :
 
  • Période : février à fin mars
  • Vol : le plus simple et moins onéreux, vol sur Pristina au Kosovo (environ 250€)
  • Déplacement : louer un véhicule 4X4 avec chauffeur. Les routes et pistes sont très rudes l'hiver. Comptez 4 à 5h. de Brezovica à Khorab / 5h. de Khorab Valbona en passant par le Kosovo (la route est meilleure !)
  • Hébergement : hôtels confortables à Brezovica et Valbona – logement chez l'habitant à Khorab
  • Monnaie : au Kosovo, c'est l'euro – en Albanie, le lek (1€ = 137 lek environ)
  • Prestataire de qualité et compétent sur place : Ganz, le patron est lui-même skieur (plutôt rare dans ces régions!) www.outdooralbania.com
  • Cartes : pas grand chose en France. L'agence pourra vous en fournir sur place
  • Prix : sur place, la vie n'est pas chère (un peu plus chère au Kosovo).