> Accueil

Amérique - Test du pantalon GOWON

C’est en Afrique, en Gaspésie et aux Etats-Unis que j’ai testé ce pantalon.
 

La première des choses à découvrir pour un tel pantalon est sa légèreté, il est tout indiqué pour les voyages en avion car il ne pèse rien et donc ne prend absolument pas de place dans les bagages. C’est un aspect tout à fait considérable quand on prépare ses affaires. Un si petit sac pour emmener tant de choses. Mais le pantalon GOWON se glissera ni vu ni connu.

Il n’est cependant pas conçu pour un usage en climat frais ou froid car il n’est pas doublé et ne permet pas de se protéger des températures basses. Cependant il est très efficace contre la pluie.  J’ai commencé le test en Afrique au Togo durant notre période de mission humanitaire dans le village de Assahoun.  Cette fameuse légèreté, permet de se protéger du soleil (en particulier quand on a déjà les jambes écarlates !) sans pour autant subir la chaleur d’une couche de tissu.


Ses multiples poches en font un très bon pantalon de randonnée et la poche dissimulée en fait un très bon pantalon de voyage. On peut retrouver cette poche sur plusieurs produits Schöffel , elle est vraiment pratique et quasi-invisible.

 
 

Mais parlons plutôt de la principale caractéristique de ce vêtement.

Les parties amovibles du pantalon sont, à plus d’un égard, très pratiques.  D’une part pour le coté confort. Il est vrai que lorsque le soleil est présent, et que l’on ne craint plus les coups de soleil, on préfère largement être en bermuda qu’en pantalon. Alors … « zip »… ôtons les jambes de notre GOWON et profitons de la chaleur. A noter qu’une fois enlevées, elles restent à disposition puisqu’elles ne sont absolument pas encombrantes.  Autrement dit, sous les tropiques, on peut se lever avec la fraicheur de l’aurore  en pantacourt,  randonner en bermuda sous la chaleur du soleil, et finir la journée en pantalon sur une plage à la fraicheur des embruns sans jamais repasser par la case départ. C’est de toute évidence l’avantage majeur de ce vêtement.

 

Pour l’aspect pratique, après une bonne randonnée en forêt tropicale, la possibilité de séparer les bas de pantalon permet de laver les jambes avec grande facilité. De plus j'ai pu remarquer qu'il avait la capacité de sècher rapidement.

Attention : dès l’instant où un vêtement est léger, fin, il est fragile alors même s’il est tout à fait recommandé pour randonner et explorer de vierges contrées …  be carefull !!!

 

 

Nos vêtements testés :

Homme : Pantalon GOWON

Mots Clés