> Accueil

Bilan - Onze mois et deux jours.

C’est certain : nous n’aurons pas assez de pages pour résumer notre première expérience du voyage en sac à dos. Onze mois et deux jours que nous sautons du bus à l’avion et du taxi à l’hébergement. Mais maintenant que nous avons retrouvé notre chère France, il est temps de dresser un bilan de notre périple.

La première phase du voyage se déroulait en Afrique pour une mission humanitaire portant sur le secourisme. Apporter des bases de secourisme à la population du Togo n’est pas une mince affaire ; mais quel enrichissement ! Partir à la rencontre des villageois et des citadins, entrer en contact avec des familles encrées dans les traditions de ce pays et essayer de leur faire passer un message en même temps que d’apprendre leur mode de vie (lequel est si différent du nôtre), furent autant de moments inoubliables.

A l’issue de trois mois de découverte, nous atterrissons à New York et vivons un choc culturel impressionnant où tout va vite, tout est à portée de main. Quoique l’on veuille, nous pouvons l’avoir - moyennant finances, bien évidemment.  Et partout où nos regards se posent, nous observons l’art, l’architecture, les espaces verts aménagés. L’immensité de la création humaine nous ébahit à chaque moment.

Washington restera une de nos escales favorites pour sa richesse culturelle et l’accès libre à cette dernière.

Deux mois au Québec où j’aurai découvert l’hospitalité du peuple Québécois (Paka l’avait déjà éprouvée lors d’un précédent voyage). L’auto stop (que j’ai découvert également au Québec) nous a permis de rencontrer tellement de gens différents mais aussi gentils les uns que les autres.  Cela aura été aussi notre première expérience de woofing. Pascaline en tant que serveuse et moi en tant qu’homme à tout faire. Les baleines à Gaspé, les animaux du parc de Saint Félicien, les dauphins, les animaux aquatiques de l’aquiarium de Québec… incroyable de penser que nous avons fait et vu tout ça. Tant de personnes inoubliables, de nouveaux amis rencontrés, d’anciens amis retrouvés, une expérience humaine vraiment inoubliable.

Le mois qui a suivi nous a mené à San Francisco à la non moins célèbre prison d’Alcatraz notamment, dans quelques majestueux parcs américains (Yosemite, Séquoia, Brice canyon, Grand Canyon…). Où l’on ne peut que s’émerveiller de la grandeur de la nature et de sa diversité. Impossible de passer à côté de cette magnifique ville de Las Vegas, démesurée où règnent la fête et le spectacle, mais bien sûr sans faire fortune.

Hawaii, une escale paradisiaque que l’on se doit de nommer dans notre rétrospective. Ce fut une des grandes escales de notre voyage. Cinq jours sur O’Ahu pour faire le tour de l’Ile et visiter quelques belles places. Un mois sur Maui où nous découvrirons la vie à la ferme et de magnifiques paysages. Nous prendrons notre premier bain avec les tortues là-bas. Et enfin une semaine sur Big Island pour découvrir les volcans et rencontrer les raies mantas. Une escale empreinte de calme, et de nature. Et pour couronner le tout une demande en mariage que Pascaline a accepté.

L’Amérique du Sud, elle, nous offrira un vaste terrain de jeux en ce qui concerne la randonnée et le dépassement de soi. Autant de paysages incroyables entre lacs et montagnes, entre terre et neige. Un pied sur la roche sèche et l’autre cramponné dans la glace, une expérience unique pour celui ou celle qui découvre les chaines de montagnes de la Patagonie et du Chili.

En conclusion, car il faut bien une conclusion à un voyage de onze mois et deux jours, même si le souhait des voyageurs est de le prolonger encore et encore vers de nouvelles destinations et de nouvelles rencontres. Les difficultés rencontrées ne sont rien comparées à toutes les visions de paradis qui se sont offertes à nous, à tous ces moments où l’immensité nous tendait les bras, à toutes ces personnes qui nous ont accueillis, hébergés, nourris, acceptés sans jamais rien demander en échange. Une chose est sûre c’est qu’à chaque problème sa solution. Cette période s’est écoulée à une vitesse folle, il aura fallu profiter de l’instant chaque jour car à chaque journée sa découverte ou sa rencontre, et demain est un autre jour.

Le retour est un peu "hard", il est certain que retrouver la famille et les amis reste des moments agréables et riches en émotions. Mais le voyage pourrait aussi ne jamais finir, seul l’aspect financier nous ramène à la réalité.  Nous attendrons donc d’avoir renfloué les caisses avant de repartir à l’aventure, parce que c’est sûr… nous repartirons et qui sait… peut être pas seuls cette fois. 

 

Nos vêtements testés :

Femme : Chemisier CLARA - Polo CLARISSE - Doudoune CUSHY HOODY
Homme : Pantalons GOWON et FERGUS - Chemisette RAFIKI UV - Polo JAAFAR - Veste GARRY