> Accueil

BOLIVIE - Oruro revit grâce à son carnaval

Le deuxième plus grand carnaval d'Amérique du Sud après Rio de Janeiro !

 

Dans un voyage de plus de cinq mois en Amérique du Sud, il est impensable de rater un carnaval ! Et le mois de février tombait pile en plein milieu du voyage... Rio de Janeiro n'étant pas vraiment sur la route de Patagaska... Mais Oruro ! Et oui, cette petite ville - à la base minière et non touristique - revit et devient incontournable dès que sonne l'heure de son carnaval, le plus grand du pays, voire même le 2ème plus grand d'Amérique du Sud.

Cette année, il a lieu le week-end du 14 février. Un week-end où, dans la rue principale "avenue du folklore", se dressent des gradins (sur plusieurs kilomètres) et où des milliers de gens venus de toute la Bolivie... et du monde entier même se rejoignent pour célébrer cette fête grandiose et spectaculaire.
 
 
Des milliers de danseurs, regroupés en "associations" arpentent les rues de la petite ville aux sons des fanfares. Tous portent des costumes aussi beaux les uns que les autres. Ceux-ci sont réalisés par les participants eux-mêmes et peuvent coûter jusqu'à 200 dollars !
Les danses sont régies par des règles bien précises.Chaque groupe détient sa chorégraphie et tous sur un rythme bien particulier.
 
 
 
Attention aux vêtements sensibles ! On enfile les vieux pantalons et T-shirts !
Certes, les policiers font la ronde pour éviter les débordements et les gens marchant dans l'allée réservée à la parade... mais les dos tournés et la parade passée, c'est parti pour une bataille gigantesque de "golobos", autrement dit, ballons d'eau ou encore de mousse ! Personne n'est épargné ! Encore moins les touristes avec de gros appareils photos ! (Loïc en sait quelque chose). Ainsi, à chaque coin de rue, des ponchos sont vendus, pour essayer d'épargner vos pauvres vêtements.
 
 
Ce Carnaval fait maintenant parti du "patrimoine immatériel de l'humanité" (UNESCO)

Denver, peint en orange, a porté son masque (pas très longtemps, j'avoue...) sous les yeux ébahis des locaux...

 
 
La Ch'alla :
Même si le carnaval d'Oruro est un spectacle fascinant, il ne prend néanmoins tout son sens qu'à travers des valeurs religieuses, ancestrales et mythologiques. Les festivités sont liées à la réciprocité entre l'homme et son environnement naturel et divin. On trouve ainsi la Ch'alla, sorte de libation avec alcool et Chicha (bière andine) en honneur à la "Pachamama", la Mère Terre. Les habitants décorent les propriétés de serpentins et de papiers couleurs. Les propriétaires de notre hôtel nous ont gentiment invité à célébrer cette tradition.

Quelques jours étourdissants à Oruro, où se mêlent croyances païennes et chrétiennes, folklore, danses endiablées et vapeurs de Chicha...