> Accueil

BRUNEI - Une visite au Sultanat

Aller visiter le Brunei a d’abord été un jeu pour nous. Car, qui va au Brunei ? Qui est allé au Brunei ? Après enquête auprès de nos proches et moins proches, personne.

Non, nous vous faisions marcher : à dire vrai, le Brunei n’est pas très difficile à trouver. C’est même assez simple, à condition de ne pas essayer d’y aller en mobylette. Des avions et des bateaux vous y mèneront. Il faut dire que ce n’est pas forcément le lieu idéal pour envisager des vacances. Mais c'est sympa et assez spécial pour mériter le coup d'oeil.

Quand, lors de notre travail d’investigation, nous avons cherché des informations sur ce pays, celles que nous avons glanées nous racontaient de jolies mosquées, des musées et des réserves naturelles, incluant le plus souvent une promenade sur la canopée de la jungle préservée. Et une ou deux anecdotes croustillantes, liées généralement à la famille du Sultan. Les guides touristiques lui consacrent 3 pages pas franchement des plus enthousiastes.

Pour mieux comprendre le Brunei, voici quelques informations didactiques :

  • Le Brunei Darussalam, car tel est son vrai nom, a une longue histoire remontant à plus de quinze siècles, pendant lesquels il était le centre névralgique de toute la région de Bornéo. Passé sous domination anglaise au début du 20ème siècle, il devient un Sultanat indépendant en 1988. Son territoire, de moins de 6000 kilomètres carrés, dont soixante-quinze pourcents de jungles et de rivières, compte moins de 400.000 habitants et est enclavé dans la Malaisie en deux morceaux séparés.
  • Le Brunei vit principalement de son pétrole et des entreprises venant s’installer dans cette pittoresque zone franche.
  • Un pays riche et paisible donc, dont la capitale est Bandar Seri Begawan (BSB pour les intimes).

 

Ce qui frappe en premier est son aspect cossu. Ne serait-ce que ses routes qui semblent avoir été faites la veille. Cossu donc, et pour cause : le Brunei est un pays riche et plutôt cher à vivre quand on y séjourne en touriste. Mais grâce à aux revenus liés à l'exploitation du pétrole, les Brunéiens ont la belle vie. Pas de frais de scolarité, les soins médicaux sont gratuits, des taux d’intérêts très bas, des subventions pour la majorité de leurs investissement mobiliers, une retraite assurée pour tous, pas d’impôt sur le revenu et des semaines de travail très courtes… un vrai paradis !

Un pays Musulman par religion d’Etat, du pétrole à foison, un Sultan gentil et aimé par son peuple, un revenu moyen de 50.000 $ (mais pas très bien réparti, vous vous en doutez, le Sultan décrochant la palme avec près de 40 milliards de dollars sur son compte bancaire), un très haut niveau d’éducation, un fils de Sultan qui se fait construire un yacht qu’il appelle Nipple (et  boobs 1 & 2 pour les annexes – mais il s’est fait gronder

Mots Clés