> Accueil

CHINE - La Gorge du saut du Tigre

Le trek de la gorge du saut du tigre:


Le yangzi, fleuve tumultueux et puissant a creusé un gorge profonde en coupant à travers les montagnes du Nord du Yunnan… le yangzi prend sa source sur le toit du monde est le plus long fleuve de Chine. Les chinois trouvent toujours des noms très romanesques pour nommer des lieux impressionnants (la crête du dragon, la montagne de jade…). Celui-ci ne fait pas exception ! Un tigre aurait en effet sauté par-dessus le fleuve du point le plus étroit de la gorge pour échapper à un chasseur. Le bond à quand même dû être d’au moins 30 mètres (ce qui est un bel exploit même pour un tigre !). La gorge a donc été appelée « saut du tigre ».


Le Yunnan est situé à l’extrême sud de la Chine. On y voit une végétation luxuriante liée au climat chaud et humide. Une partie du Yunnan borde également le Tibet. On passe donc rapidement de la jungle aux montagnes, ce qui rend la région très intéressante pour le trekking. Le trek de la gorge du saut du tigre est le plus fameux du Yunnan. Il dure 2 à 3 jours. Le chemin reste assez « sauvage » : juste un sentier et des indications peintes sur les rochers. Le départ de la randonnée est même difficile à trouver. Nous partons sous un soleil éclatant.

La montée est rapide vers les hauteurs de la gorge, nous surplombons le fleuve et nous apercevons dans le lointain une ligne de montagne escarpée. Il ne faut pas avoir le vertige ni faire un pas de côté car le chemin est vraiment à pic tout au long de la randonnée. Nous passons des hameaux formés de quelques maisons de pierres collées à la paroi. Nous traversons aussi quelques ponts passant au-dessus de cascades. La plupart sont d’une eau claire mais certaine sont chargée en calcaire et dépose un fine poudre blanche sur la végétation. Le fleuve a d’ailleurs aussi une couleur très laiteuse, il doit charrier beaucoup de sédiment. Nous marchons, 4 heure le matin et 3 heure l’après-midi. Nous aurions pu nous arrêter plus tôt mais nous voulions toujours voir plus…

    

Nous finissons la journée dans une semi-obscurité pour la redescente vers un village où nous pourrons trouver un hébergement. Nous mangeons une bonne assiette de riz le soir et un baba (galette sucrée) au petit déjeuner pour nous remettre en jambe… La 2nd journée est la plus acrobatique, un escalier a été créé par les gens du village pour descendre jusqu’au fond de la gorge au niveau du point le plus étroit (et là où le fleuve est le plus rapide). Les marches sont bien hautes à certains endroits et il faut faire attention à ne pas « ripper ». Une échelle de fer de 20 mètres a même été installée sur un passage très abrupt.

Nous finissons par atteindre l’eau. Le courant est vraiment puissant, on se croirait en pleine tempête bretonne ! Le vent en moins…Nous comprenons maintenant pourquoi la gorge est déclarée infranchissable en canoë (deux personnes auraient tenté mais ne seraient jamais réapparu de l’autre côté).  Nous remontons tranquillement après ces émotions grâce à un passage directement creusé dans la falaise… Nous aurions aimé faire l’ascension du Mont Haba au bout de la gorge mais l’épaule un peu douloureuse d’Audrey et le manque de temps, nous ont contraints à repartir ! En tout cas une très belle expérience que nous recommandons aux amateurs de nature.
 

Mots Clés