> Accueil

COSTA-RICA - GARRY dans la jungle

 
Des journées à 38°C et des nuits étouffantes ou des averses tropicales et des nuits à 0°C à plus de 3 000 mètres d’altitude : nous sommes bien au Costa Rica. 
Vous l’aurez compris pour voyager dans ce petit pays, il vous faut une valise bien complète. La veste Garry nous est apparue indispensable à chacune de nos sorties, rares sont les journées sans quelques gouttes de pluie, plus ou moins fraiches. 
Avant de rejoindre les cocotiers des magnifiques plages du Costa Rica, nous avons voulu crapahuter dans le parc national de Rincon de la Vieja, situé dans le nord du Costa Rica. Le parc s’étend sur 14 000 hectares comptant une forte activité volcanique et de nombreux phénomènes à observer, de quoi passer de belles journées. C’est durant deux jours, lors d’une randonnée entre jungle et volcan que J-B a testé la veste Garry. En effet, le parc bénéficie de plusieurs climats dont une influence pacifique avec des forêts tropicales sèches et une influence Caraïbes avec des forêts humides. 
La météo oblige à nous couvrir : seulement 15°C parsemés d’une fine pluie, le tout accompagné de fortes rafales de vent. Un cocktail parfait pour essayer la veste Garry. 
Nous choisissons la partie du parc la moins fréquentée. Nous préférons en effet marcher un peu plus pour avoir l’occasion de croiser le plus d’animaux possible. Nous ne serons pas déçus du voyage…
La forêt est humide, les rivières à traverser nombreuses et les cascades idylliques. Nos pieds sont vite trempés mais la Garry permet à J-B de rester au sec. 
Les heures de marche se suivent, mais grâce à sa légèreté, la transpiration ne pose aucun problème. Les rafales de vent obligent J-B à bien fermer toutes les fermetures et à bien ficeler la capuche qui s’adapte parfaitement à n’importe quelle tête.
Seuls sur le sentier, nous apprécions la moindre rencontre avec un singe ou un coati. Mais notre plus belle rencontre reste ce magnifique boa. Nous n’en menons pas large. J-B devient blanc alors que Julie comprend tout juste que la situation est inquiétante. Un BOA, une bête de deux à trois mètres en pleine phase de digestion, au beau milieu de notre chemin. Que faire ? Nous sommes seuls et nous ne connaissons rien aux réactions des boas. Nous avons bien sûr notre aspivenin et des comprimés à prendre en cas de morsure  .... mais en situation on se dit que cela est bien ridicule.
De toute façon le boa a déjà mangé, son corps complètement difforme ne laisse aucun doute : un autre animal est à l’intérieur. Après de longues minutes de réflexion et de beaux clichés, nous décidons de passer à moins d’un mètre de lui : seul chemin possible. A notre retour, notre boa est toujours là. Il n’a bougé que de quelques centimètres, s’enfonçant dans les feuillages. Cette rencontre est le moment fort de ce parc aux multiples facettes. 
L’activité des volcans, quant à elle, se caractérise par des mares aux eaux bouillonnantes, des fumerolles soufrées et des geysers dégageant des gaz et de la vapeur d’eau. Des bains naturels, à température idéale, sont adéquates en fin de journée après avoir bien marché. Le lieu est un petit paradis perdu. Pluie ou pas pluie, on enfile nos maillots de bain pour se réchauffer dans ces merveilles de la nature. On oublie très vite les vapeurs de soufre qui chatouillent nos narines et profitons de ce lieu caché. 
Malgré cette activité volcanique toujours présente, le  volcan Rincón de la Vieja, reste aujourd’hui calme même s’il a toujours fait parler de lui. A une époque lointaine, certains prétendaient même que le volcan était si souvent en éruption qu'il servait de phare aux navigateurs qui longeaient la côte du Pacifique ! 
A notre visite, les cratères étaient fermés au public, la zone était trop active. Cela ne nous a pas empêché de découvrir les trésors du parc durant deux jours en compagnie de la veste Garry. 
A très vite pour la suite de nos aventures.
Julie, J-B et KKouette

 

Nos vêtemens testés :

Homme : Veste GARRY

 

Mots Clés