> Accueil

Dawn - UV

La chemise du voyage…un objet culte ! Test vêtement réalisé par Virgile Charlot au cours de son épopée africaine.

Après avoir quitté l’Europe et le froid hivernal de la fin février, je me suis rapidement retrouvé dans des zones désertiques où la chaleur était accablante. Du  Sénégal au Mali, entre Matam et Kayes, le long du fleuve Sénégal, dans le désert du Sahara puis du Sahel, je me suis parfois heurté aux zones les plus chaudes du globe avec des températures proches de 50 degrés.  Fini les vestes et les doubles couches que je bénissais quelques semaines avant. Mon arme fut la chemise Dawn UV à manches courtes.

P1020992.JPG

C’est la double peau en coton que je n’ai jamais lâchée. Couleur claire un peu baroude, elle se fond parfaitement dans les paysages du désert… En 10 mois elle a fait ses preuves sur mon dos. Légère, souple et fine, elle est adaptée aux randonnées intensives. Et son usure (lavage quotidien, exposition au soleil, à la transpiration etc.) est modeste si on la rapporte à la finesse de son tissu. Ses 3 poches (dont l’une zippée) sont pratiques pour enfiler un passeport, une batterie d’appareil photo ou un lecteur MP3. En zone tropicale, j’ai parfois préféré un vêtement synthétique plutôt que cette chemise en coton mélangé car le coton colle à la peau et sèche moins bien...pas pratique si l’humidité est omniprésente.      

Déchirée à la manche sur un buisson d’épines au Tchad, raccommodée puis déchirée à nouveau lors d’un lavage un peu brutal alors qu’elle commençait à montrer des signes de fatigue, c’est elle qui m’a lâchée en Zambie. Je ne voulais pas m’en séparer mais j’ai du me rendre à l’évidence. L’utilisation intensive et quotidienne pendant des mois l’avait usée…usée comme je n’avais jamais usé un vêtement avant celui-ci. Je l’ai gardée au fond de mon sac et n’ai pas osé l’utiliser comme chiffon. Elle est devenue culte…

Nos vêtements testés :

Homme : DAWN UV

 

Mots Clés