> Accueil

DJIBOUTI - A la rencontre d'un géant

 
Quand je vois un aileron, je saute…

undefined undefined
 
Djibouti est un des quelques endroits dans le monde dans lequel on peut faire la rencontre du plus grand des poissons : le requin baleine. Un rêve pour de nombreux plongeurs…
Chaque année, durant les mois d’hiver,  un grand nombre de requins baleines se réunit sur la côte sud du Golfe de Tadjourah. On suppose qu’ils viennent ici pour se nourrir du plancton très présent dans cette zone à cette époque de l’année. Ils se dispersent ensuite et il faut attendre l’année suivante pour revoir un tel attroupement.
La première rencontre reste la plus impressionnante…  Une fois sur le site, je monte sur une barque motorisée, équipé de palmes, masque et tuba. Il faut chercher les ailerons qui fendent l’eau et les grosses tâches sombres. Lorsque l’animal est repéré… je saute… Il est là juste à côté de moi, il avance paisiblement. Il est bien plus gros que moi… impressionnant. Je palme pour le suivre. Il ondule me rasant de sa grande queue. Puis il s’enfonce jusqu’à disparaître dans le bleu.

undefined undefined
 
Ce poisson est  splendide. De face, une large bouche bordée de deux tout petits yeux. Son corps est comme caréné. Sa peau grise est constellée de taches blanches plus ou moins marquées qui lui donne un aspect vaporeux. Sa très haute nageoire caudale est impressionnante. Vu de dessus, il évolue doucement, ondule tranquillement et parfois semble se laisser porter par son élan tel un sous-marin.

undefined undefined
 
Je remonte sur la barque, me remets à l’eau au fur et à mesure de l’apparition des ailerons. Parfois je suis un requin qui me mène sur un autre… Je me retrouve parfois avec trois requins devant moi. Je me sens petit, vraiment tout petit face à ces gentils monstres. De temps à autres, le requin s’immobilise puis se dresse quasiment à la verticale. Il commence à ouvrir et fermer sa bouche créant des tourbillons. Le plancton s’engouffre dans l’animal. Ses ouïes tremblent sous l’effet du mouvement. J’ai l’impression d’être témoin d’une scène irréelle.

undefined undefined
 
On peut croiser des requins baleines toute l’année dans le golfe de Tadjourah en plongée ou simplement en se baladant en palmes masque tuba. Rencontre toujours magique, parfois inattendue… comme ce requin rencontré à la pointe d’un éperon rocheux à 40m de profondeur qui nous passe devant et remonte vers la lumière de la surface sous nos yeux éberlués.

undefined undefined
 
Un petit bémol cependant, au fil des ans, on voit le tourisme du requin baleine exploser… de plus en plus de bateaux, de plus en plus de nageurs qui souhaitent les toucher… et de plus en plus de cicatrices sur ces géants, des nageoires coupées, des coups d’hélice. Espérons que ces comportements n’entraîneront pas le départ de ces paisibles géants.

undefined undefined