> Accueil

ESPAGNE - Vélo en hiver mais comment ?

L'épopée africaine de Virgile Charlot : épisode 2

Un voyage, c’est déjà un lieu, évidement, mais c’est aussi un temps.

Choisir février pour partir à vélo, bivouaquer ici et là en ayant pour point de chute l’Afrique du Sud, à une année de sueur, alors que les prévisions sont blanches pour tout le pays dans la semaine qui suit le départ :voilà de quoi refroidir avant même que la neige commence à tomber.  Et là, quand il fait 10 degrés en dessous de zéro et que le vent vous remonte dans le dos comme une armée de soldats décidée à vous faire goutter le nez,  il faut ce qu’il faut. Pour ma part, j’ai depuis 3 semaines la même armure tous les jours pour me protéger  de l’invasion du froid, du vent et de l’humidité.


Pour les oreilles, bonnet affiné en épaisseur sur le haut avec chapka par-dessus et la capuche de la parka GoreTex Alpine X couvrira le tout pour un confort impeccable…car quand il fait froid, il fait froid !

Pour les mains, une science adéquate : des gants de ski, les plus chaud possibles et étanches. Et de petits gants de soie dessous. Si cela devient trop chaud à la vue d’une pente et que les mains deviennent moites, retirez les gros gants et enfourchez sur les bouts du guidon. Ils sont alors à portée de doigts quand la pente s’inverse et que vos mains cherchent la chaleur.

Pour les pieds : pas de solution miracle.  J'ai tout essayé : chaussons néoprène, sacs plastiques, chaussettes ultra-chaudes… Le froid rigole de cette belle guirlande d’astuces et de produits inutiles. Pour ne pas avoir froid au pied quand on fait du vélo, il suffit de les mettre sur un radiateur. Ou de ne pas faire de vélo.

Pour les jambes : un collant thermique, un pantalon coupe vent avec un pantalon normal par-dessus, parfait pour avoir chaud incognito. S’il pleut, n’hésitez pas à mettre un imperméable dessus, et s’il neige un pantalon de ski. Une bonne peau de chamois peut aussi se glisser sous l’attirail. L’avantage dans ce genre de situation, c’est que vous portez tout ce que vous avez avec vous, et c’est toujours ça de moins à sentir dans les sacoches dans les bosses.

Trop ? J’invite tous les sceptiques à une démonstration grandeur nature : une journée de vélo sous la neige avec des températures qui oscillent entre -5 et -8 degrés et j’offre à boire (du thé bien chaud) au premier qui a chaud !

Enfin, pour le haut du corps, j’ai le trio génial. Sur un sous pull en laine mérinos,  la Micro Dynamic M, la doudoune Primaloft Thermo Loft M, et la parka Alpine X. Quand la température  monte sévèrement, il suffit d’enlever la doudoune avant qu’elle se transforme  en éponge. J’utilise cette combinaison à 3 épaisseurs depuis le début de mon voyage et c’est un vrai miracle… Enfin c’est un excellent compromis car il faut quand même pédaler ! A très vite sur la route.

Pour son passage en Espagne, Virgile a appliqué le principe des couches avec la micro polaire Micro Dynamic M, la doudoune en Primaloft Thermo Loft M et par dessus la veste Gore Tex Alpine X. Il a aussi porté le pantalon Mountain Pants et la chapka Novosibirsk.