> Accueil

FRANCE - La tête dans les cartons

Dernière semaine. J-7 ou -6.  Le compte à rebours défile. A une semaine, donc, du départ pour Moscou et le Transsibérien, les sentiments sont pris entre le marteau et l'enclume. D'un côté l'excitation grandissante du voyage, qui donne facilement quelques frissons dans le dos. De l'autre l'appréhension du grand saut. Car même si on a écouté avec attention les conseils des pairs et les inquiétudes des mères, nul ne saurait vraiment anticiper ce qui va arriver. Et qu'importe finalement. L'état d'esprit, de toute façon, ne se range pas dans le sac à dos. 

Le contenu d'un appartement non plus, à bien y regarder.

A quelques jours du départ, les choses s'accélèrent. Derniers achats, dernières factures, derniers bisous d'adieu, dernières emmerdes. Au sommet desquelles il est aisé de classer ce déménagement qu'il était pourtant facile d'anticiper depuis six mois. Cela aurait rendu les choses plus douces, la veille au soir.  Mais on ne refait pas le monde. La chose fut faite dans l'urgence. Tri, stress, coups de gueule, coups de mou, coups de sang. Mais un dernier coup de rein aura enfin permis de fermer le coffre d'un dernier coup de pied. 

Coup de barre…

Les cartons sont scellés et prêts à porter ? Pas complètement. D'autres, bien plus à la mode, sont arrivés par la Poste. Ceux-là seront déballés d'un rapide coup de ciseaux. 

Direction le sac-à-dos. On parle évidemment des trois cartons estampillés Schöffel qui vont nous tenir chaud quand il fera un peu trop frais.  Et inversement.

Un bonnet, un duvet. Un sourire. Sarah is happy.

Une polaire. Un regard au loin. Manu is happy aussi.

Nos vêtements testés :

Femme : Duvet MARIANA  - Veste TRAIL JACKET L - Pantalon JAE.
Homme : Duvet KEATON - polaire HYBRID SHIRT M - Pantalon WARREN.