> Accueil

INDE - Fatehpur Sikri , la cité perdue

Au cœur de l’Uttar Pradesh et à seulement quelques kilomètres d’un des monuments les plus visités au monde : le Taj Mahal, se cache une cité. Une cité où, à l’inverse de sa voisine d’ Agra, règne un silence aussi accablant que la chaleur qui s'écrase sur les pierres de son enceinte.


Fatehpur Sikri est pourtant née d'une victoire et d’une volonté de devenir une cité impériale digne de son Empereur.  Au 16ème siècle, alors que l’Inde subit l’invasion des moghols qui répandent en masse leur religion et s’emparent des terres hindouistes, un Empereur (plus orgueilleux que les autres) souhaite faire de son empire le plus puissant d’Inde et surtout d'en faire une plaque tournante de l’économie et de l’administration de l'époque pour devenir la capitale impériale du peuple moghol.


Durant 15 ans et au prix d'une fortune dilapidée sans retenue, l’empereur Akbar va ériger la magnifique cité de Fatehpur Sikri. Faite de grès rouge, de marbre et dominant les villes alentours, la cité affirme sa force par la taille de ses remparts, la démesure de sa mosquée et la beauté des détails de son architecture.
C’est pourtant bel et bien un spectacle de désolation… En traversant la place du palais, seule la chaleur étouffante nous bouscule. Pas une âme qui vive dans ces murs, même si en s’arrêtant dans les couloirs du palais on pourrait encore deviner le bruit des pas desempereurs, de leurs servants et du peuple l'acclamantsur les marches.  
Si Fatehpur Sikri est passée du stade de cité impériale (symbole de la puissance moghole) au stade de tas de pierre figé, c’est tout simplement parce que dans cette région aride, la ville n’a malheureusement pas su s’alimenter en eau. La sécheresse ayant fait fuir les agriculteurs et les animaux, Fatehpur Sikri est devenue une cité sans peuple à gouverner.


A l’image de l’Inde, Fatehpur Sikri est le symbole d’une Inde qui a connu ses heures de gloire et qui s’est ensuite éteinte comme un feu d’artifice pour retomber dans l’obscurité totale. Seule brille encore la réussite architecturale de son passé.