> Accueil

INDE- Test de la polaire Hybrid Shirt M

Nous voilà revenus d’une des plus belles et certainement la plus éprouvante des aventures de notre voyage. Et l’une de celle qui nous a laissés les plus béats.

Après notre balade sportive dans les contreforts de l’Himalaya pour une prise de température...

..., nous voilà partis en direction de ce que l’on appelle la couronne de l’Inde, l’état de Jammu et Kashmir, plus précisément dans la région du Ladhak.

Région où l’abondance de plantes vertes et bien grasses est remplacée par un long désert lunaire de roches et de poussière.

Où l’oxygène se fait rare. Où les nuits sont fraîches et les journées également.

Nous avons voyagé de Mussoorie à Leh, sur 4000 kilomètres de dénivelé et plus de 3000 kilomètres de route. Et ce fut l'occasion de voir ce que la polaire Hybrid Shirt avait dans le ventre, car elle a accompagné Aurel sur tout le trajet.

Et à l’usage, il peut vous affirmer qu’elle est agréable en toute saison (fraîche, car bien sûr n’allez pas vous amuser à la porter par 35°).

Un mois à remonter la montagne, dont deux semaines d’aventure, à lutter contre les éléments : le vent, le froid, la poussière et une très faible proportion d’oxygène dans l’air que nous respirons.

Deux semaines sur route allant de Manali à Leh,soit près de 500 kilomètres de route rocheuse, puis l’ascension du plus haut col carrossable du monde (plus de 5600 mètres quand même).

Dur à mais tellement magique à vivre !

Au premier abord, cette polaire ressemble un peu à un haut de survêtement, notamment par sa couleur bleue électrique. Une fois lavée, la couleur s'aténue un peu, mais  c'est surtout une fois enfilée que cela change.

Confortable, ça c’est incontestable. Et même si ce n’est pas le vêtement idéal pour une soirée chez la baronne, elle tombe bien et est agréable à regarder (selon un jury critique et objectif composé de Claire).

Sur le terrain maintenant.
  • Légère, douce et souple, c’est une sorte de seconde peau.
  • Douce et chaude quand il y en a besoin, c’est une bonne protection contre le froid.
  • Fraiche et respirante quand il le faut, cela permet de ne pas transpirer quand le soleil cogne.
 
Bien sûr, l’Hybrid Shirt n’est pas non plus magique et suffisante pour lutter contre les vents glacés de la capricieuse météo de la montagne.

Portée sous une surveste, une doudoune voire sous les deux à la fois, c’est un plaisir d’aller affronter les éléments.

Et à des altitudes comme celles que nous avons atteintes, le fait de la mettre sous une surveste ou une polaire, permet de se concentrer sur tout ce qui n’est pas la lutte contre le froid .

Un accessoire malin l’agrémente : le bout des manches possède un trou pour les pouces qui aide bigrement à se protéger au mieux des infiltrations du froid lorsque vous roulez à moto ou êtes dans des conditions climatiques extrêmes.

De plus la matière extérieure n’est pas comme celle d’une polaire classique, la poussière ne s’y accroche pas. Ce qui valu une tentative de Claire pour se l’approprier, car la sienne – la polaire Leona – devient un nid de poussière au bout de quelques minutes sur les routes pierreuses de la montagne.

Enfin, pour conclure les points positifs de l’Hybrid Shirt, celle qui fut la compagne vestimentaire d’Aurel pendant ces quelques semaines pendant la grande majorité des journées et quelques nuits, est un plaisir à laver et à sécher et n’a pas besoin de repassage.

Pour les points négatifs (car bien sûr il y en a) hormis la couleur qui passe assez rapidement (malgré un lavage à froid et pas de repassage),  il faut noter qu’après à peine dix jours, la fermeture-éclair s’est cassée. Remplacée facilement par un tailleur indien.

Ajoutez à cela un perfectionnement possible : la poche intérieure n’ayant pas de fermeture, elle a tendance à laisser tomber les objets qu’elle héberge, du fait de la souplesse du matériau.

Hormis ces petits détails, l’Hybrid Shirt est sans conteste le vêtement de froid préféré d’Aurel qui continuera à l’utiliser le plus souvent possible lors du retour dans ce pays froid que l’on appelle la France en hiver.

En attendant; continuons le voyage!

Le vêtement testé :

Homme : Polaire HYBRID SHIRT M

Mots Clés