> Accueil

INDONESIE - Les cerfs volants Balinais

Lorsqu’on visite un pays ou que l’on découvre sa culture, nous sommes souvent captivés par ce qui se passe dans les rues, les monuments, devant nos pieds.

A Bali ce serait manquer un grand spectacle que de ne pas lever les yeux au ciel où il y a autant d’activité que dans les rues. Et pour cause, des cerfs volants de toutes formes et de toutes tailles constellent le ciel balinais.

 

Spectacle surprenant qui se justifie sans doute encore par une connotation religieuse puisqu’à Bali, tout est affaire de religion. Jeux d’enfants ou procession spirituelle ? Pas du tout. Lorsqu’on demande la signification de ces engins volants, on nous répond simplement que c'est un hobby, plus que ça : un véritable sport local. Petits et surtout grands se réunissent aux abords des villages pour construire de toutes pièces des engins parfois si grands qu’il faut fermer les routes ou affréter des camions pour les transporter sur leur lieu de décollage.

Des compétitions sont organisées durant la saison des vents de Mai à Septembre et ce, depuis une vingtaine d’années. On vient du monde entier pour y assister ou y participer. La compétition se déroule au son d’un orchestre gamelan, les participants sont en costume traditionnel. Le jury évalue les équipes - car faire voler ces engins est un travail de groupe - en fonction de leur talent à développer un vol gracieux, ainsi que sur la beauté du cerf-volant et ses aptitudes au vol.

Ces cerfs-volants Balinais peuvent adopter une forme classique ou moderne. Parmi les classiques, il y a le poisson (layage been), l’oiseau (layage kédis) et puis la forme géométrique à base ovale et à côtés triangulaires (layage pecan). Les formes modernes peuvent s’inspirer des avions, des bateaux ou prendre toute géométrie un peu farfelue. Et ils peuvent parfois se laisser suspendre à des câbles de plusieurs centaines de mètres pour être vus d’aussi loin que possible.

Véritable poésie éolienne, ces ombres qui stagnent entre ciel et nuages suspendent le temps et nous invitent à un retour en enfance, qui nous fait sourire devant la fascination de ces œuvres flottantes.

Citation balinaise: 

Au-dessus des villes, au dessus des campagnes, nuits et jours,

ils sont là, parfois se dégageant solitaires au milieu de nulle part, laissés par un enfant ou un adulte, comme un lien entre terre et ciel