> Accueil

JORDANIE - Petra, l'intemporelle

Nichée au cœur des montagnes de grès transjordaniennes à 1100m d’altitude, l’incroyable Petra s’en laisse difficilement conter malgré l’afflux de visiteurs venant fouler son sol chaque année.

Immobile, ses sculptures de pierre, immenses et majestueuses, bien qu’érodées par le vent, la pluie et les hommes, semblent nous contempler tranquillement, presque dédaigneusement. Il y flotte d’ailleurs un parfum de force et de mystère nous faisant sentir tout petit.

Aujourd’hui encore, bon nombre de questions relatives au site restent sans réponse. A quoi servaient ces cavités ? Que représentent ces sculptures ? A qui ou à quoi étaient-elles destinées? Etc … Tombeaux, demeures de rois, temples, ?…

Pas de doute, Petra sait susciter l’engouement et la curiosité plus de deux mille ans après sa fondation. Les nabatéens (nomades arabes à l’origine et premiers fondateurs du site) ont réussi leur pari : Se sédentariser et construire une cité à l’abri des ennemis.

Et puisque Petra se veut si grande et si puissante, qu’à cela ne tienne, nous allons la trouver ! C’est ainsi que durant trois jours, tôt dans la matinée ou tard dans l’après-midi, nous parcourons les dizaines de kilomètres de collines et escaliers pour explorer les édifices, tombeaux, restes archéologiques de l’ancienne cité, ou encore les monastères et portes sculptées à même la paroi.

Nous suons à grosses gouttes et pas seulement parce que le soleil tape dur mais parce que nos jambes sont sollicitées plus que de raison. Nous poussons les balades jusqu’à épuisement, ne voulant rien rater des merveilles nous entourant. Petra se mérite pas de doute ! Mais tout à son image, ceux qui souhaitent la découvrir réellement doivent également se préparer à faire souffrir leurs mollets et faire suer un peu plus que d’habitude leurs corps.

N’étant pas non plus de grands sportifs, simplement amateurs de marches, nous nous sommes davantage préparés dans nos choix de vêtements plus que dans l’échauffement de nos muscles.
En août, les températures jordaniennes dépassent allégrement les 40°C en journée. Outre des provisions d’eau et de fruits secs dans les sacs à dos, il est important, sous ces latitudes et avec les efforts à fournir, de bien choisir ses tenues du jour. Nous avons donc endossé une panoplie de vêtements plutôt souples, confortables, légers, protecteurs du soleil ou de la chaleur, et facilement séchables lors des pauses.

Les indispensables : Casquette Costa et chapeau Sun block hat.
Yann a bien sûr revêtu son fidèle pantalon Outdoor Pants M et profite des chemises avec protection UV et finish MTS durant trois jours.

Le « must » pour quelqu’un qui transpire beaucoup !

Géraldine a pour sa part adopté le pantalon Saphir et ce pour deux raisons. La première est que nous sommes en territoire musulman et qu’une femme se doit de couvrir ses chevilles en présence des hommes ou quand elle sort. La deuxième est que le pantalon Saphir est tout à fait adapté à ce cas de figure. En journée, avec les chaleurs, étant seule avec Yann au cours des promenades, il a suffi de retrousser le pantalon Saphir, le transformant en pantacourt.

Quand aux chemises, la meilleure option reste définitivement les chemises Iva ou Aika Slim, des chemises adaptées aux randonnées et aux fortes chaleurs. Le petit plus de ces tenues c’est qu’indéniablement vous restez excessivement féminine, ce qui ne gâche rien au plaisir.