> Accueil

PEROU - Le ceviche, spécialité incontournable

Non loin de Trujillo, sur la côte ouest du Pérou, on peut découvrir un petit paradis... Une petite station balnéaire, très convoitée, qui porte le nom de Huanchaco.
Nous avons profité de la basse saison, pour aller nous reposer au bord de l'océan. Accueillis généreusement dans un tout petit hôtel, nous sommes tombés sous le charme de cette station.
L'ambiance familiale de ce petit hôtel, deux ou trois autres personnes logeant avec nous tellement sympathiques, des hôtes aux talents de cuisiniers... rien de mieux pour décompresser un petit peu !

undefined undefined

Plus que de simples propriétaires d'un hôtel, ils sont devenus des amis, des confidents, des guides... En effet, grâce à leurs explications, nous avons pu découvrir les moeurs et coutumes de cette partie du Pérou.
Des ballades le long des quais, dans le sable, au bord de l'océan, le grand air pur... un vrai bol d'air frais.
Ces mystérieuses choses en paille...que l'on peut apercevoir sur la photo sont tout simplement des petits bateaux que les habitants du coin utilisent pour aller pêcher !  Aujourd'hui, ils les utilisent également pour emmener les touristes au large.

Et oui, ... la spécialité du coin, c'est le poisson ! Il ne faut pas quitter la côte sans avoir gouté la spécialité : LE CEVICHE !!
Nos charmants hôtes nous ont préparé une soirée "cuisine".
Tous les ingrédients achetés, nous voilà - tous les six (nos deux hôtes, deux amis, Loïc et moi) - concentrés pour écouter la recette de ce mystérieux plat.

undefined undefined

Comme vous le constaterez, la recette est plutôt simple.
Faisons un petit récapitulatif de la liste des ingrédients. Pour environ 8 personnes, il vous faut  :

  • 5 kg d'un poisson à la chair ferme (bar, daurade). En ce qui nous concerne, nous avons utilisé la saumonette
  • des patates douces
  • des épis de maïs jaunes
  • 2 piments frais
  • 2 gros oignons
  • de l'ail (environ 3 gousses d'ail)
  • 7 petits citrons verts
  • du sel
  • et l'ingrédient miracle : l'ajinomoto. Vous pouvez vous le procurer dans certaines boutiques exotiques. Ceci joue le rôle d'exhausteur de goût , il renforce le goût des ingrédients auxquels il est mélangé tout en excitant très rapidement vos papilles gustatives.

Tous ces petits produits rassemblés, vous êtes prêts !
Coupez tout d'abord le poisson en petits morceaux (après l'avoir vidé et séparé de sa peau). Mettez le tout dans un saladier.
Pressez les citrons dans un autre récipient, ajoutez  les gousses d'aïl (bien écrasées), un peu de sel et l'ajinomoto. Videz le tout sur le poisson. Comme l'indique notre hôte, il faut bien plonger le poisson dans cette sauce.
Avoir avoir coupé les oignons, déposez-les sur le poisson et ajoutez du piment coupé en petits morceaux (préalablement réchauffé sur la plaque de cuisson).
Laissez mariner pendant 3 heures.
35 mn avant de passer à table, lavez les patates douces. Mettez-les dans une casserole d'eau froide. Portez lentement à ébullition et laissez cuire à petits bouillons pendant 30 mn.
Pendant ce temps débarrassez le maïs de ses feuilles et de ses barbes, coupez les épis. Mettez-les dans une casserole d'eau froide. Portez lentement à ébullition et laissez cuire à petits bouillons pendant 20 m
Vous avez à présent tout ce qu'il vous faut pour dresser de jolies assiettes !

undefined undefined

Un repas délicieux, apprécié par toute la petite tribu !

undefined undefined

Petit conseil : nombreux sont les restaurants qui proposent ce plat au bord de l'océan ! Evitez de vous y rendre le soir... Privilégiez le midi, le poisson sera beaucoup plus frais ! Autant éviter d'être malade pendant votre voyage.