> Accueil

Que sont-ils devenus ? Léa

 
Episode 2 -  Des nouvelles de nos ex globe-Schöffel  depuis leur retour.

Pour certains, la fin du voyage n'est pas si lointaine. Pour d'autres, la page "Tour du Monde" est bien tournée. Mais, nos ex-voyageurs ont sympathiquement répondu présents et se sont prêtés au jeu de la mini-interview que nous leur avions proposée. Vous retrouverez donc, dans les semaines à venir, plusieurs articles et pourrez avoir des nouvelles de chacun d'eux... En continuant par :

 
1.   Alors, depuis ton retour de voyage "365 jours de tournage" commencé avec Jeanne et achevé le 24 novembre 2013 seule, que deviens-tu ?
 
J’ai eu la chance de rentrer au moment où ma sœur, qui vit en Indonésie, est rentrée en France pour accoucher de mon premier neveu. Les premiers mois sont donc passés plus facilement... Mais il a fallu ensuite se mettre à  trouver du travail. Une tâche bien difficile. J’ai passé mes journées sur les sites d’offres d’emploi en rêvant d’évasion. Après quelques petits boulots par ci par là qui ne menaient pas à grand-chose, je me suis rendue compte que je n’étais pas encore vraiment rentrée de voyage dans ma tête.
 
2.  Comment s’est passé ton retour ? As-tu eu des difficultés particulières pour reprendre un rythme de vie moins nomade ?
 
Un retour un peu difficile... comme tous les voyageurs, je pense. Il faut se réhabituer à vivre dans un rythme bien précis, accepter de vivre de façon moins excitante et sédentaire. Finies les rencontres tous les jours de nouveaux backpackers, finis les émerveillements chaque jour devant un paysage. Tout devient plus compliqué finalement. Prendre le train pour rejoindre des amis dans le sud de la France demande plus d’organisation que quand on décide le matin même de passer une nouvelle frontière.
Bien sûr un vrai plaisir de retrouver amis et famille, aussi un peu de confort, mais beaucoup de frustration quand on a l’impression que son entourage passe vite à autre chose alors que vous n’avez en tête que ce tour du monde..
 
3.   L’envie de bouger te tenaille-t-elle toujours ? As-tu de nouveaux projets de voyage ?
 
Je suis partie en Juillet 2014 en mission humanitaire au Sénégal, c’était alors comme une évidence, il fallait que je reparte !
J’avais en tête depuis un moment de faire la surprise à ma petite famille d’Indonésie en venant les rejoindre et rester quelques mois auprès d’eux en trouvant un poste de professeur de français. Il y a aussi ce pays… la Mongolie… celui que je n’ai pas pu faire dans mon tour du monde… Alors pourquoi ne pas combiner ces envies ! Je me crée mon itinéraire : La Russie, Mongolie et Chine en transsibérien puis je rejoins sans leur dire ma sœur et sa famille en Indonésie. Une amie au même état d’esprit que moi, rentrant aussi d’un an à l’étranger est prête à me suivre. Parfait « on the road again », nous voilà à vivre un voyage dans le train russe le plus mythique, comme si tout était une évidence. Et on pense très fort à ce pays qu’on approche… la Mongolie ! Nous y sommes ! C’est parti, on achète une tente et on part en stop faire le tour de cet immense terrain de camping sauvage à travers les steppes.
 
Mais, au bout de deux jours, le 12 septembre 2014, notre vie va basculer … Un terrible accident de camion en montagne… les freins ont lâché… la vitesse dans cette descente seront des images gravées à jamais… nos trois corps éjectés… l’attente dans la nuit que quelqu’un nous sauve… Puis trois semaines d’hospitalisation pour ma part, rapatriement dans 4 hôpitaux différents, 3 fractures importantes, immobilisation pendant plusieurs semaines, un voyage qui prend fin, l’Indonésie qui s’envole.
Et pourtant dans l’histoire je suis la chanceuse… Mon amie a dû passer par des épreuves que très peu aurait surmontées avec autant de philosophie.
 
4.   De quoi sera fait 2015 pour toi ?
 
Aujourd’hui je suis en Indonésie pour passer le nouvel an avec ma famille. Je ne leur avais pas dit que mon projet était de venir les voir, j’ai donc pu faire une surprise encore plus inattendue dans mon état d’éclopé. Je prends ce voyage comme une convalescence, une thérapie qui fait un bien fou au moral après ces mois d’horreur. Je rentre fin janvier en France. Cette fois ci je pense être prête à trouver un travail et laisser le voyage dans un coin de ma tête… pour plus tard.
 
Donc j’espère que 2015 sera plus gaie que 2014. C’est une nouvelle page qui se tourne !
 
5.   C’est une citation bien connue de tous les voyageurs « On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt, c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait», Nicolas Bouvier. En quoi ton voyage t’a-t-il changé ?
 
Le voyage m’a forcément changée et m’a fait ouvrir les yeux sur beaucoup de choses : ma vie, mon entourage, mes projets. Mon dernier voyage m’a aussi amené à ce terrible accident, mais il fait partie de moi et me permet de voir la vie encore plus précieuse qu’elle ne l’est. Je sais profiter de ce que j’ai, mais surtout, je connais mes priorités dans la vie.