> Accueil

Responsabilité sociale et environnementale (1)

La responsabilité sociale (ou sociétale) d'une entreprise (R.S.E.) définit comment « les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire. Énoncé plus clairement et simplement, c’est « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable ». (1)
 
Depuis 1804, le nom de Schöffel est synonyme de qualité, de fiabilité et d’innovation. La question du développement durable et d’une production textile socialement responsable fait partie de l’ADN de Schöffel, entreprise familiale actuellement dirigée par Peter SCHÖFFEL (7ème génération).
Garantir des conditions de travail sûres et décentes pour les employés ainsi qu’une production respectueuse de l'environnement sont deux critères et directives essentiels pour Schöffel, au cœur de ses choix de collaboration avec ses partenaires de par le monde.
 

 

Des conditions de travail dignes

 
L'industrie textile mondiale est une source importante d'emplois, de revenus et de croissance. Cependant, elle est victime de sa "mauvaise" réputation (sites de production non sécurisés, durée excessive de travail, salaires minimum).
 
Depuis 2011, Schöffel est membre de la Fair Wear Foundation (FWF), organisme international et indépendant, dont le rôle est de vérifier et contrôler les conditions de travail dans l'industrie textile, dans 11 pays producteurs (en Asie, Afrique et Europe). 
 
 
La FWF a établi un code de conduite (Code of Labour Practices (CoLP) qui peut se résumer en huit points :
  • pas de travail forcé
  • interdiction du travail des enfants
  • pas de discrimination (à l‘embauche, dans les salaires ou l’accès à la formation)
  • droit de grève, de négociation collective et d’appartenance à un syndicat
  • salaires vitaux
  • temps de travail limité à 48h/semaine avec une journée de repos
  • droit à des conditions sanitaires et de sécurité minimum
  • respect des standards légaux contractuels.
 
La Fair Wear Foundation effectue également un classement des sociétés selon leur niveau d’engagement dans le développement durable. En 2017, et pour la troisième fois consécutive, Schöffel se voit décerner le statut « Leader » ; ce qui correspond au plus haut niveau que peut atteindre une société de l’industrie textile mettant en place les meilleures pratiques pour améliorer les conditions de travail de ses chaines de production.
 
En adhérant volontairement à la FWF, Schöffel s’engage à :
 
  1. respecter - et faire respecter sur tous les sites de production concernés - les règles énoncées dans le Code of Labour Practices (CoLP) dans une démarche progressive, vérifiée et transparente
  2. être responsable vis-à-vis de tous les employés impliqués dans ses filières de confection, y compris les employés des sous-traitants de leurs fournisseurs.
 

 

Des audits et des contrôles

 

Les experts mandatés par la Fair Wear Foundation, sur les sites de production, veillent à la bonne application de leur code de travail, signalent tout dysfonctionnement ou entorse aux règles de celui-ci et mettent en place des plans d’actions correctives, conjointement avec Schöffel et l’employeur concerné.
 
La FWF reçoit également les dossiers de plainte, que les employés portent à sa connaissance :
  • via la ligne téléphonique dédiée
  • par courrier ou mail
  • par l’intermédiaire des représentants locaux de la FWF
 et les suit jusqu’à leur résolution.
 
 
Cet organisme est donc garant de la coopération entre usines de production, marques textiles, et toutes les autres parties prenantes qui s’engagent pour une production textile responsable
 
Consultez la dernière version du Rapport de Performance FWF/Schöffel (en anglais).