> Accueil

Test de la veste Minimal

Sans aucun doute un des textiles les plus importants à avoir durant notre voyage en vélo, la veste Minimal est le parfait allié pour les journées au climat changeant.

Taillée dans sa membrane Windstopper, la Minimal Vest protège essentiellement la cage thoracique du vent, du froid. Son col assez haut permet de protéger également la gorge. En vélo, la vitesse et les dénivelées amènent des changements de températures constants. On transpire et surchauffe lors des ascensions alors qu’on sèche et prend froid lors des descentes. C’est là  qu’intervient la Minimal Vest : en l’ouvrant lors d’ascensions, on ventile très bien sans monter en température puisqu’elle est dépourvue de manche, on peut l’ouvrir en grand et évacuer un maximum de chaleur et de transpiration. Une fois au sommet, plutôt que d’avoir à marquer un arrêt pour se changer ou se sécher,  il nous suffit de refermer la veste et d’aborder la descente sans crainte de prendre froid. Le Windstopper, de par sa traduction, est très efficace pour empêcher le vent de passer au travers du tissu et donc de refroidir la sueur restante sur votre tee-shirt.

Se portant près du corps, la Minimal Vest ne gêne en rien dans les mouvements et son poids dérisoire nous fait même oublier sa présence. La Minimal Vest bénéficie d’une qualité déperlante également qui nous protègera même d’une éventuelle pluie passagère lorsque les températures restent élevées.
Simple oui, mais pas simpliste dans sa conception, la Minimal Vest dispose tout de même de deux poches ventrales et d’une poche arrière invisible qui peut aussi servir d’aération puisqu’ elle est constituée d’un mesh alvéolé.

Le détail du cycliste : nous avons apprécié les impressions de logos réfléchissants qui apportent un peu de sécurité le soir face aux automobilistes ou vous permettent de vous repérer lorsque vous courez la nuit tombée.  On espèrerait même avoir des bandes plus importantes pour être clairement signalé et visible de tous. L’accès facile aux zips et la finition de  ces derniers nous ont confirmé, qu’une fois de plus, Schoeffel n’avait omis aucun détail pour cette veste qui semble basique au premier regard.

Légère et compact,  la Minimal Vest tient dans une grande poche et peut se tenir à portée de main en cas de besoin. Nous l’avons également appréciée le soir en bivouac au-dessus d’une polaire sur des campements en plaine.
On ne voit rien à reprocher à cette veste qui joue parfaitement son rôle là où on l’attend. Si on devait attendre une évolution de cette veste, ce serait probablement dans le dos, en ouvrant la veste dans sa largeur avec un filet pour assurer une bonne ventilation du dos durant l’activité.

Mots Clés