> Accueil

Test polaire Eric : redoutablement efficace !

Lorsqu’on parcourt le catalogue Schöffel, riche en couleur et en technologie, on la trouve bien simple cette veste polaire Eric. C’est également le sentiment que nous avons eu en ouvrant le colis de Schöffel France pour le départ de notre voyage.

A l’instar des vestes Gore-Tex ou Windstopper, ultra colorées, pourvues de zips, de scratchs et autres accessoires, tout en bénéficiant de coupe digne de la haute couture outdoor, la veste polaire Eric, elle, semble bien épurée - pour ne pas dire banale. Noire, un seul zip et une coupe des plus classique, on se demande ce qu’elle va bien pouvoir nous apporter.

Une fois sur le terrain, l’avis est tout autre. Son aspect douillet convient à ce type de produit certes, mais sa légèreté nous fait craindre un manque d’apport de chaleur, pire encore, suspecter une certaine fragilité. Et bien soyons clair, il n’en est rien !

La veste polaire est, pour ma part, le produit le plus intéressant et le plus important dans mes sacoches. Tout ce qui ne se voit pas de l’extérieur se ressent à l’intérieur. La fibre utilisée est de très grande qualité. Ainsi, les fibres tubulaires creuses accumulent en quelques minutes une chaleur qui se véhicule bien et apportent un soutien calorique sans appel. Sa légèreté est un atout réel dans les bagages, de même que son faible encombrement.

La veste Eric a une capacité de séchage hors du commun. Il m’était possible de l’utiliser toute une journée en activité et de la réutiliser en bivouac le soir même. Autre constat important pour nous qui baroudons en vélo : l’odeur. La veste, malgré un usage intensif et quotidien, ne sentait jamais, les bactéries ne s’y fixaient pas et la veste restait tout à fait inodore ; même après des jours d’utilisation ! Même si elle était utilisée en vélo, il faut rappeler que sa fonction n’était pas de me couper du vent mais juste d’apporter un confort supplémentaire. En revanche, en randonnée, elle s’avérait être beaucoup plus pertinente dans le maintient de la chaleur, tout en étant respirante.

Idéale en toute circonstance, j’ai pu apprécier finalement sa discrétion dans le design. On pouvait alors la porter en ville comme à la montagne. Idéale pour des températures fraîches comme dernière couche ou en seconde couche pour des conditions plus rudes, la veste polaire Eric était tout simplement indispensable. Simple mais fonctionnelle, elle dispose de deux poches zippés discrètes mais à grand volume et d’un lacet élastique autour de la taille qui permet de l’ajuster.

Il n’en fallait pas plus pour rendre la veste Eric pratique et efficace.

Nos vêtements testés :

Homme : ERIC