> Accueil

Test polaire : Leona et les animaux

 

 

L’Alaska, première étape de notre projet. Nous n’y croyons pas, pourtant nous y sommes après une longue traversée du Canada. Une partie de notre rêve devenue réalité. 
Les découvertes ont été très riches à travers ce pays puis cet état des Etats-Unis que nous avons sillonnés avec KKouette. Mais c’est la faune, très variée, qui nous aura le plus marqué. Pour faire autant de découvertes, la veste polaire Leona  a été très utile à Julie. Et oui, désolé messieurs mais cette polaire est exclusivement féminine.

 

 

 

En fonction des conditions, Leona s’adapte et se porte ouverte ou fermée grâce à sa fermeture éclair. Ses deux poches peuvent servir à mettre tout ce que vous désirez. Le fait qu’elles soient zippées procure une sécurité indéniable.

 

 

 

Très agréable le matin, à la sortie du lit ou le soir quand la fraicheur tombe, la veste polaire Leona s’est, en réalité, laissée porter toute la journée en Alaska. Les températures de ce mois-ci ont en effet été relativement basses. Nous avons même été surpris par les premiers flocons de la saison en ce début septembre. 

En plus de son agréable douceur, elle est très esthétique et peut s’assortir avec n’importe quels autres vêtements. On peut l’emporter partout, aussi bien dans nos randonnées en pleine nature que lors de nos visites des différentes villes.

 

 

 

Le Canada et l’Alaska regorgent de paysages somptueux à perte de vue. 

Nos randonnées dans le parc Denali, qui abrite le plus haut sommet de l’Amérique du nord : le mont Mc Kinley, nous ont permis d’observer de nombreux orignaux, ours et  mouflons. 

La ville d’Anchorage a été l’occasion d’en apprendre d’avantage sur l’Histoire de l’Alaska et notamment sur les premiers habitants de ce territoire aux conditions si rudes. De ces différentes ethnies jusqu’à l’industrie pétrolière en passant par la ruée vers l’or et la seconde guerre mondiale, le musée d’Anchorage restera pour nous une source d’enrichissement.

 

 

 

Enfin la péninsule Kenaï nous a offert ses glaciers et sa faune marine. Du port de Seward, nous avons embarqué sur un bateau pour observer de plus près otaries, lions de mer, dauphins, belugas et même une baleine. Julie s’en souvient encore puisqu’entre émotion et mal de mer, elle en a même nourri les poissons. 

 

 

 

Notre meilleur souvenir restera la rencontre avec les ours noirs et les grizzlis. Animaux mythiques et fascinants, ces derniers peuvent tout de même s’avérer dangereux et quelques précautions restent de mise.  

 

 

- vous tenir à une distance respectable 
- ne jamais les nourrir
- rechercher leur présence lors de vos randonnées (traces, excréments…)
- faire du bruit pour avertir les ours de votre présence
- brûler ses déchets si vous êtes en camping (à moins qu’il n’y ait des poubelles, bien évidemment)
- entreposer vos aliments loin de votre emplacement
- éviter les aliments et substances à forte odeur
- une attention particulière pour les femmes lors de leur menstruation.
 
Ces nombreuses découvertes ont marqué notre séjour qui s’est déroulé dans le plus grand confort, grâce notamment à la veste polaire Leona que nous vous recommandons … chaudement.

 

 

Nos vêtements testés :

Femme : LEONA