> Accueil

** TOGO - Coup d'oeil sur le ZEM

 

Voila quinze jours que nous sommes installés à Assahoun au Togo. Il est temps de parler de ce formidable moyen de transport qu’est le ZEM, utilisé aussi bien pour les personnes, le matériel ou encore les animaux ! Le mot "Zem" est un diminutif de « zemidjan » qui signifie « taxi moto ».

Il en circule de toutes les couleurs et de tous les styles, par dizaines ils défilent dans les rues et sur les pistes des villes ou villages.

 

Quelques questions subsistent tout de même.

Comment passe-t-on le permis ZEM ?

Un permis n’est pas demandé pour piloter ces engins.

Le code de la route est-il le même qu’en France ?

Oui, il y a bien un code de la route mais absolument pas respecté par les conducteurs. La courtoisie et le sang froid sont de rigueur.  

Combien de personnes peut transporter un Zem ?

A Lomé, la capitale, les chauffeurs ne peuvent prendre qu’une seule personne. Par contre, dans les villages ou en brousse, tant qu’il y de la place….on charge ! Mais généralement, 3 personnes : c’est la moyenne…

                                                              

Le port du casque ?

Aucune obligation et très rares sont les conducteurs qui en portent.

 

Les tarifs ?

Les conducteurs de ZEM sont libres concernant les tarifs. Cependant il est possible de négocier les prix , à 50 francs CFA près (soit environs 0,07 centimes d’euros). Certains refuseront mais d’autres accepteront. L’idéal est d’être accompagné d’un local, cela facilite les négociations. Il faut savoir que tous les conducteurs ne sont pas propriétaires mais ils louent leur moto ou l’achètent à crédit. Ce qui signifie que sur le tarif pratiqué, une partie est dévolue à l’achat de la moto.

En tout cas, c’est à chaque fois une expérience nouvelle… et malgré les nombreuses fois où nous les utilisons, il nous est difficile de nous habituer au style de conduite, à l’état des pistes empruntées, au nombre de passager(s), et à la conduite de nuit  (nous n'en parlons même pas). A Assahoun notamment, où l’axe principal n’est pas éclairé et où l’on peut rencontrer en plus d'autres zem, des voitures, des camions mais surtout beaucoup de vélos, piétons, animaux (et ces derniers bien sûr également sans éclairage)…

En résumé : le Zem, c’est à vivre !

Nos vêtements testés :

Femme : T-shirt AMELIE - Pantalon BONEY