> Accueil

USA - Le choc des cultures

Nous voila partis du Togo et à l’heure de la transition, nous ne pouvons que nous effarer des différences de cultures. Nous avions prévu ce choc car en partant de Assahoune au Togo pour atterrir à  New York, nous savions que le décalage serait de taille. C’est d’ailleurs ce qui nous a amusé dans ce choix de destination.

Mais quel plaisir de comparer ce que l’on a vécu pendant trois mois et ce que l’on vit maintenant ! Chaque peuple vit dans son monde et il est heureux comme cela. La question récurrente des personnes que nous rencontrons est la suivante :

« Qu’est ce qui vous a le plus émerveillé en Afrique ? »

Hé bien, la réponse est plutôt simple : « beaucoup de choses nous ont émerveillés mais si l’on doit n'en retenir qu'une, ce serait la joie de vivre de ces hommes et de ces femmes qui, chaque jour, font en sorte de vivre avec le peu de moyen qu’ils ont. Les enfants jouent avec un cercle de métal, les graines des arbres, les adultes n’hésitent pas à offrir à manger à celui qui vient les visiter, et ils profitent de chaque instant pour faire partager leur vie à celui qui s’y intéresse. »

D’un rien, ils font tout et les paysages sont magnifiques.

« Et aux Etats-Unis, alors ? ».

La réponse est tout aussi simple : « l’immensité des constructions, un patrimoine culturel à chaque coin de rue. Des musées accessibles gratuitement, des mémoriaux grandioses…, un pays avec une histoire passionnante qu’ils ont à cœur de faire partager »

Nous avons vécu trois mois en Afrique et le menu quotidien est la pate, de la farine de maïs avec de l’eau agrémentée d’une sauce. Concernant les sauces on peut trouver entre autre la sauce adémé ( une plante approchant de l’épinard mais très visqueuse),  la sauce boma ( encore une plante mais avec un goût beaucoup plus prononcé et plus sèche), et bien sûr la sauce arachide (notre préférée, un goût à tomber à la renverse !). Il existe encore bien d’autres déclinaisons, plus différentes les unes que les autres, accompagnées de poissons séchés ou de viande.

Il est bien évident qu’aux Etats-Unis, notre poids (qui s’est allégé de 10 kg chacun) risque fort d’augmenter à grand coup de burgers et pizzas. Car c’est ce que l’on trouve environ tous les 20 mètres dans les rues.

Il y a tellement de différences que nous ne pourrions toutes les énumérer. Mais ce qui est sûr, c’est que l’on vive au Togo pendant trois mois ou que l’on visite les Etats-Unis, les personnes que nous avons rencontrées sont toujours aussi souriantes, serviables, accueillantes.

C’est un plaisir de vivre ce choc des cultures quand on se rend compte que l’humain, d’un pays à l’autre, n’est finallement pas si différent.

Nos vêtements testés :

Femme : T-shirt AMELIE  - Pantacourt HAILEY
Homme : Polo JAAFAR - Pantalon GOWON

Mots Clés