> Accueil

VIETNAM - Baie d'Along des rizières

 

 
Si la mythique baie d’Along continue de faire des émules dans le monde entier, il est un endroit encore largement ignoré par bon nombre de touristes étrangers, la plupart du temps en transit entre Hanoï, la capitale, et l’ancienne cité impériale Hué, plus au sud.

 

A 130 km au sud-ouest de Hanoï, Ninh Binh. Une grosse bourgade, peu attrayante certes. Mais la ville est néanmoins le point de passage pour organiser des excursions dans la baie d’Along terrestre.
Au milieu de rizières, d’étonnants pics calcaires surgissent d’un océan de verdure.
Le plus souvent, le temps gris et la bruine apportent à cette baie un effet des plus mystérieux, renforcé généralement par un voile de brume.  
Des sites comme Tam Coc et Hoa Lu vous offrent un panel de paysages absolument époustouflants !
Si les occidentaux peuvent donc bouder les lieux, Tam Coc est en revanche très visité par les vietnamiens, notamment pour ses temples anciens, actuellement en cours de restauration.
A pied ou en vélo, il est possible de découvrir la région. Mais pour réellement s’imprégner de la magie des lieux, quantité de barques vous emmènent sur la rivière Ngo Dong pendant plusieurs heures, à la découverte de ces formations karstiques et de ces grottes. La balade vire bien souvent au comique quand le week-end, des foules entières de familles vietnamiennes envahissent la place. Il se crée alors des “bouchons” de bateaux dans les deux sens de circulation et certains passages, trop étroits d’une grotte à l’autre, nécessitent de patienter en file indienne avant de pouvoir reprendre le cours de la promenade. Autant dire que le volume des nuisances sonores augmentent à plein régime. Chacun se héle, siffle, chante, apostrophe son voisin bruyamment ou rit aux éclats. Celui qui recherche le calme dans cet endroit à fortiori paisible risque fort, il est vrai, d’être déçu !
Mais tout autant que le paysage, la rencontre avec les locaux et leur enthousiasme valent mille fois le détour. Pittoresque, la baie d’Along terrestre l’est !