> Accueil

VIETNAM - le nord à moto

Le passage de la Chine au Vietnam est d'une simplicité enfantine. Souvent posée sur les forum de voyage, la question du passage de la frontière terrestre entre les deux pays ne devraient mettre pas en être une si vous avez votre visa vietnamien en poche (au passage, il est deux fois moins cher qu'en France si vous le faites depuis Pékin). A Hekou, en Chine (Yunnan), vous traversez le pont à pied. Un poste frontière de chaque côté, et le tour est joué. Vous êtes à Lao Cai, au Vietnam, une ville dont l'intérêt réside principalement dans son rôle de carrefour vers toutes les destinations du nord du pays : la touristique Sapa, l'historique Dien Bien Phu, la méconnue Bac Ha…

A Lao Cai, notre groupe s'agrandit. Nous retrouvons Alain et Michel, cousins de Sarah, ainsi que Ny, compagne du dernier cité et fière représentante de son pays. Son aide, tout au long du parcours, sera évidemment précieuse et inchiffrable. Un voyage avec des locaux est toujours plus enrichissant. 

C'est à Sapa que commence donc notre séjour sur deux roues. La petite station climatique est un passage incontournable de toute visite au Vietnam.  Avec ses reliefs et ses nombreuses maisons en bois, elle ressemble à s'y méprendre à un village des Alpes. Mais Sapa ne se résume pas à ça. Et il faut sortir de la ville pour mieux s'en rendre compte. Après avoir loué nos motos (100000 dôngs à la journée, soit 5 dollars, pas plus), on explore en deux jours les vallées qui partent à l'est et à l'ouest de la ville. 

C'est là que ça devient intéressant. A 20 ou 30 km de Sapa, quelque soit la direction, la région devient plus sauvage. Il est alors possible de quitter la route et d'emprunter quelques sentiers (au hasard) pour des randos à pied. Petits villages, cascades, cultures en terrasses, et rencontres avec les minorités sont au programme. Les surprises succèdent aux surprises et nous tombons, de ci, de là, sur une école en rénovation, sur des paysans au travail, sur des gamins qui se baladent, sur des Viets qui veulent nous faire manger ou boire quelque chose. Curieux, tous sourires dehors, les habitants de la région nous font chaud au coeur. On reviendra.

De Sapa, nous passons alors à Bac Ha, plus à l'est du pays. Moins prisée que sa voisine, la ville est cependant une destination en essor et on ne tardera pas à y voir un développement touristique actif. On comprend aussi pourquoi. La région montagneuse est tout simplement incroyable. Verts surnaturels, roches karstiques, population de toutes les couleurs.  Les vallées semblent là coincées hors du temps.  A ce point-là, les photos témoignent plus facilement que les mots. Côté paysages, depuis notre de départ de France, c'est sans doute la région de Bac Ha qui nous a le plus impressionné...

Nous pouvions partir l'esprit tranquille vers les îles de Bai Tu Long, un coin encore sauvage dans les parages immédiats de la baie d'Halong, où les gamins jouent tous les soirs au beach soccer.  Ils font bien. Les plages sont désertes et nous étions les seuls visiteurs de l'île ces jours-là...


Nos vêtements testés :

Femme : Veste TRAIL JACKET L
Homme : Polaire HYBRID SHIRT M - Pantalon HIKE PANTS M